Vous êtes dans : Accueil > Economie et emploi > Développement durable > Habitat

Habitat

Habitat écologique

Maîtriser la température des pièces

Il est inutile de chauffer toutes les pièces à la même température. Certaines pièces sont occupées toute la journée mais d'autres, comme les chambres ou les salles de bain non pas besoin d'une température élevée permanente. 20°C dans les pièces à vivre, 18 °C dans les chambres, vous permettront de réduire votre consommation de chauffage.

 

Economiser l'eau chaude

Fuite

Prenez des douches plutôt que des bains, attention à ne pas y rester trop longtemps : 5 minutes sous la douche doivent suffire ! Installer des mousseurs ou des réducteurs de débits sur les robinets : ils coûtent très peu cher et permettent de réduire le débit de vos robinets jusqu'à 30 %.

Traquer les fuites : Robinets et chasses d’eau consomment énormément d’eau..Et la moindre petite fuite d’eau, c’est plusieurs centaines voir des milliers de litres perdues. Aussi, il est recommandé de relever régulièrement les consommations à son compteur et de changez les joints fréquemment dès la moindre petite fuite décelée.

 

 

Consommer moins d'électricité

Eclairage

Remplacez vos ampoules classiques (ampoules à incandescence) et vos halogènes par des ampoules basse consommation : elles consomment 5 fois moins d’électricité !

Ampoule

Equipements électriques

  • Couvrez vos casseroles quand vous faites bouillir de l’eau et cuire des aliments : c’est 30% d’économie réalisée sur une année !
  • Dégivrez régulièrement votre réfrigérateur en le débranchant (une trop couche de givre double la consommation électrique de ce dernier)
  • Remplissez bien votre lave-vaisselle et votre lave-linge, et évitez de laver le linge à haute température, cela consomme beaucoup plus d’énergie !
  • Pensez à bien éteindre toutes les veilles des appareils électriques (appareils Hi-fi, ordinateurs, TV…) : utilisez une multiprise à interrupteur pour éteindre toutes les veilles en un seul geste ! Les veilles représentent 10% de la consommation globale
  • Débranchez le chargeur de votre téléphone portable une fois celui-ci rechargé.
  • Si la climatisation est nécessaire, n'achetez pas votre équipement dans la précipitation : un équipement acheté dans l’urgence, pour faire face à une situation exceptionnelle, risque fort de se révéler coûteux à l’usage et mal adapté.

 

Investir pour un logement performant et économe

Empêcher la chaleur de s'échapper, c'est la meilleure façon de se chauffer. Dans un logement non isolé, 30 % de la chaleur peut être perdue par le toit. Il faut donc l'isoler en priorité. Ensuite, il faudra prévoir une bonne isolation des murs et des fenêtres.

Remplacer une chaudière ancienne :Les chaudières actuelles sont très performantes. Vous pourrez économiser jusqu'à 40 % en installant une chaudière à condensation

Installer une système de régulation et de programmation du chauffage :Un système de régulation du chauffage maintient le logement à une température choisie. Il peut vous faire économiser jusqu'à 10 % de combustible. Un système de programmation, en réduisant automatiquement la température la nuit ou quand la maison est inoccupée, peut également vous faire faire des économies.

Rendre votre cheminée plus performante : Une cheminée ouverte est conviviale mais peu efficace. Son rendement ne dépasse pas 10 %. Vous pouvez la transformer en y faisant poser un insert, un foyer fermé ou un poêle.

A+

Équiper la cuisine et le salon d'appareils économes : Pour repérer les appareils qui consomment le moins d'énergie, consultez l'étiquette énergie apposée en magasins sur l'électroménager et les téléviseurs.
Choisissez de préférence les appareils classé de A à A+++.

 

Construction/ Rénovation

Les maisons bioclimatiques

Les maisons à basse consommation d’énergie, passives ou à énergie positive constituent l’habitat de demain. Les murs, l'’isolation et le revêtement des sols sont conçus dans des matières minérales ou végétales qui permettent de mieux réguler l’humidité intérieure. La maison à énergie positive possède des panneaux solaires producteurs d’énergie : elle produit plus qu’elle n’en consomme. Quant à la maison passive, elle consomme 20 fois moins qu’une maison conventionnelle

Maisons de terre, bois et paille

Les habitats les plus écologiques, dans le temps sont ceux construits en terre ou en bois. Ces matériaux économiques peuvent être fournis localement et ne nécessitent pas de transformations. Une maison en bois est 10 fois moins énergivore qu’une maison conventionnelle car beaucoup plus légère. La paille, considérée comme un déchet de culture, est aussi très adaptée à la construction, tout comme le chanvre.

Les aides financières

Construire ou rénover écologique coûte cher, du moins au départ. Mais l'’importance des énergies renouvelables et des économies d’énergie est telle que l’État a mis au point différents types d’aides, que l’on soit propriétaire occupant, ou locataire. On peut bénéficier d’une exonération de la taxe foncière, d’un crédit d’impôt, de subventions ou de primes de l'ANAH (l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat) grace au programme "Habiter mieux" qui peut financer jusqu'a 50% du cout global des travaux.

 

Jardiner autrement

Le paillage

C’est une méthode d’entretien des sols qui économise l’arrosage. Une fois posé et arrosé, le paillage permet à la terre de conserver un taux d’humidité et la diminution de la corvée de désherbage car il empêche la levée des mauvaises herbes ! Pour ce faire, récupérez les tontes, feuilles mortes, écorces de pin ou paille.

Le récupérateur d’eau de pluie

Recup eau de pluie

Autre bon plan pour arroser votre jardin à l’œil : installer un récupérateur d’eau de pluie. Le coût d’installation, en fonction de la taille de la cuve à installer, est modéré. C’est une méthode idéale pour arroser son jardin.

 

 

 

Les engrais naturels : Le compost

Utiliser moins de pesticides est une économie d’argent et un atout pour votre santé. Il existe de nombreuses astuces pour améliorer la fertilité du sol, dont le compostage des déchets. On peut recycler une partie de ses déchets soi-même en créant un compos dans son jardin. En se décomposant, vos déchets végétaux vous donneront un engrais de première qualité.

L’exemple des coccinelles

Vos plantes sont envahies de pucerons ? Rien de tel que les coccinelles adultes pour décimer cette colonie de ravageurs en un rien de temps !

Vous pouvez également continuer la lutte biologique en invitant certains oiseaux, voire des canards ou des gallinacées, friands de limaces, mouches, vers, chenilles..

Le compagnonnage

C’est un procédé qui associe certaines plantes entre elles et a pour mérite d’améliorer le goût des fruits et légumes ou d’aider à leur croissance, de repousser les nuisibles. Certaines plantes dégagent des odeurs ou des gaz nauséabonds pour la vermine. Pour vous donner quelques idées, sachez que la bourrache et le cerfeuil repoussent les limaces. Les plantes aromatiques (basilic, thym, romarin, sauge…) font fuir les fourmis et les mouches. La lavande est répulsive pour les pucerons et les mites…

 

 

Haut de page