Aller au menu Aller au contenu

Fermeture temporaire du bureau de Police Nationale

Fermeture temporaire du bureau de Police Nationale

la présence policière reste la même sur le terrain

Faute d’effectifs alloués à la circonscription, le bureau de Police Nationale basé à Achères a dû fermer ses portes depuis septembre. Une fermeture qui ne remet pas en cause la présence de la Police Nationale sur la commune, puisque des GSP (Groupe de Sécurité de Proximité) y patrouillent désormais en journée  et 7 jours/7 en complément des patrouilles Police secours et de la BAC.

« Achères n’est pas la seule commune à être touchée. Dans le cadre de la restructuration des services de police dans les Yvelines, plusieurs villes de la circonscription ont vu les effectifs de leurs commissariats baisser et certains bureaux comme ceux de Chanteloup-les-Vignes et Vernouillet ont dû fermer temporairement leurs portes », explique Elodie Sornay, adjointe déléguée à la Sécurité, à la Prévention, à la Jeunesse et aux Maisons de Quartier. Concrètement, les Achérois doivent désormais effectuer leurs dépôts de plainte aux commissariats de police les plus proches  (Conflans-Sainte-Honorine, Poissy ou Saint-Germain-en-Laye) ou pré-enregistrer leurs plaintes en ligne sur  https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr.

11 agents qui assurent une présence constante

« En aucun cas la sécurité des habitants n’est impactée par la fermeture de cette structure d’accueil de la Police Nationale », rassure l’élue. Sur le terrain la présence policière reste la même puisque 11 agents de la Police Nationale se relaient en binômes pour assurer une présence constante et intervenir le plus rapidement possible en cas de problème ou de signalement d’incivilités. « À Achères, nous avons également fait le choix d’équiper la ville en caméras de vidéo-protection afin de se doter d’un outil complémentaire à l’intervention humaine », ajoute Elodie Sornay. Dix caméras ont déjà été installées. D’ici 2022, 26 caméras seront déployées sur l’ensemble de la ville pour faciliter la collaboration des policiers nationaux et municipaux et aider à la résolution d’enquêtes.

Info+

  • Quand appeler le 17 ?

    En cas en cas d’accident sur la voie publique, de trouble à l’ordre public (agression, nuisance sonore après 22 heures, vol, dégradation de bien public ou privé, cambriolage, tentative de suicide), n’hésitez pas à appeler le 17. Les appels sont centralisés et les agents de police les plus proches seront mobilisés pour intervenir le plus rapidement possible. Lors de votre appel, il est conseillé d’indiquer les éléments importants qui aideront l’intervention de la patrouille. Si la Police nationale n’intervient pas dans un délai court en raison d’interventions plus urgentes (commission de crimes et délits), il est néanmoins important d’appeler le 17, les appels sont comptabilisés et permettent de mieux orienter les patrouilles préventives.