Aller au menu Aller au contenu

Reboisement de la forêt de Saint-Germain-en-Laye à partir de l’été 2018

Reboisement de la forêt de Saint-Germain-en-Laye à partir de l’été 2018

Début du chantier en juin 2018

L’ONF programme un chantier de reboisement pour la forêt de Saint-Germain, fortement affectée par des dépérissements du chêne et du hêtre dus notamment à la tempête de décembre 1999. La végétation spontanée qui s’est développée suite à la tempête est mal conformée. On parle de peuplements « ruinés ». Plus de 17 hectares qui seront reboisés dans la forêt de Saint-Germain. Il s’agit d’actions de reboisement additionnelles aux mesures prévues par l’ONF dans le cadre de l’aménagement forestier et financées par les partenaires du projet Tram 13 Express à hauteur de 350 000 €

Durant l’exploitation, pour des raisons de sécurité, le chantier sera interdit au public.

Les deux étapes du projet

  • La 1ère étape consiste à couper l’ensemble des peuplements des parcelles concernées. Le paysage sera très modifié.
  • La seconde étape consiste à préparer le terrain avant plantation. Un broyage de la végétation (ligneux, ronces) sera réalisé. Enfin aura lieu la plantation composée de chênes sessiles à 80 %, fruitiers forestiers (merisier, alisier, cormier) à 20%. Les plants seront protégés de la pression du chevreuil par des protections individuelles. Durant l’exploitation, pour des raisons de sécurité, le chantier est interdit au public.

Programmation des interventions

  • Exploitation des peuplements en place par la filiale ONF Energie fin juin 2018
  • Préparation du terrain avant plantation : automne 2018
  • Plantations pendant l’hiver 2018 – 2019.

Sécurité

  • Ces travaux vont engendrer temporairement des désagréments pour les usagers
  • Le paysage sera fortement modifié puisque tous les arbres sans avenir des parcelles concernées seront coupés
  • Les parcelles en question ainsi que certains chemins seront interdits au public du fait de l’exploitation qui est dangereuse
  • Les engins forestiers vont entraîner du bruit et générer des ornières et des chemins moins confortables
  • Le bois restera à terre dans les parcelles puis stocké en bordure de chemin avant d’être transporté

Documents liés

Visualiser sur le plan