Aller au menu Aller au contenu

Budget

Budget 2018 : lancement d’un nouveau plan triennal d’investissements

Aerienne-budget

Le 3 avril 2018, le Conseil Municipal a adopté le budget 2018 sans hausse des taux communaux.

Dans un contexte marqué par la faiblesse des dotations de l’Etat, même si les baisses drastiques subies depuis 2014 semblent s’arrêter pour cette année, et des incertitudes liées à la suppression de la taxe d’habitation, la Ville a voté un budget total de 50,6 millions d’€ dont 15,2 millions d’€ en investissement.

Depuis mars 2014, l’équipe municipale a réalisé une grande partie du programme approuvé par les Achérois. Aujourd’hui, une nouvelle phase commence. Le budget 2018 est la première étape d’un plan pluriannuel d’investissements qui va s’étendre jusqu’en 2020.

Tout en conservant une qualité des services rendus à la population, les efforts de gestion débutés en 2015 vont se poursuivre.

Le budget 2018 marque également un important désendettement de la Ville. Cela permettra de retrouver des marges de manœuvre financières importantes pour financer les investissements 2019 et 2020.

Volontariste, ce budget affiche l’ambition de l’équipe municipale de préparer l’avenir d’Achères et des Achérois.

Comprendre le budget d’une ville

Le budget d’une ville se compose de deux parties distinctes : le fonctionnement (dépenses et recettes) et l’investissement (dépenses et recettes).

Les recettes de fonctionnement représentent les sommes payées par la population pour diverses prestations (restauration scolaire, centres de loisirs…), les impôts locaux, dotations et subventions diverses versées à la ville.

Les dépenses de fonctionnement englobent les salaires des agents, l’entretien des bâtiments communaux, les achats de matières premières et de fournitures, les prestations de services effectuées, les subventions versées aux associations et intérêts des emprunts.

L’investissement est lié aux projets de la ville à moyen ou long terme et regroupe :

Recettes : subventions perçues en lien avec les projets retenus (par exemple : des subventions relatives à la construction du terrain synthétique, de restaurants scolaires…).

Dépenses : acquisitions de mobilier, de matériel, d’informatique, de véhicules, de biens immobiliers, d’études et de travaux.

Réforme de la taxe d’habitation : de nombreuses incertitudes pour la commune

La réforme décidée par le Gouvernement ne sera pas sans engendrer un impact sur le budget communal. En effet, le produit de la taxe d’habitation (TH) s’élève à 6,1 millions d’€ soit 61% des recettes totales liées à la fiscalité locale.

Si, en 2018, la compensation sera intégrale, de nombreux points restent à éclaircir : que se passera-t-il en cas de nouvelles constructions ? Une compensation est-elle prévue ? Ce n’est pas du tout certain. On parle d’une compensation de TH figée sur le montant 2017. Avec la livraison de nombreux logements dans les années à venir, Achères pourrait donc être très fortement pénalisée.

Les principaux investissements en 2018

Dépenses prévisionnelles des opérations phares pour 2018 (ces opérations bénéficient de subventions) :

Education

  • Travaux sur les bâtiments scolaires
  • Etudes techniques pour la création de classes élémentaires supplémentaires
  • Réaménagement de l’entrée de l’école Joliot-Curie rue de St-Germain
  • Travaux visant à respecter le plan de mise en accessibilité et mise en place d’ascenseurs dans les écoles (école Freinet en 2018)
  • Travaux de réfection d’étanchéité (élémentaire Freinet)

Jeunesse et Sport

  • Réalisation d’un nouveau skate-park sur 2 exercices budgétaires
  • Etudes techniques sur la réfection des vestiaires du gymnase Coubertin
  • Travaux de réfection d’étanchéité (gymnase Vilar)

Culture

  • Mise aux normes incendie et accessibilité du Sax

Autre

  • Refonte de l’aile sud de la mairie pour optimiser le fonctionnement des services et l’accueil du public
  • Lancement des études pour la création du nouveau Centre Technique Municipal
  • Aménagement du parc urbain de la plaine à côté du futur port
  • Etudes sur la vidéo protection

Documents liés

Info+

  • Chiffres clés

    50,6 millions d’euros

    • 15,27 millions dédiés à l’investissement
    • 35,3 millions dédiés au fonctionnement

    La Dotation Globale de Fonctionnement (versée par l’état) est passée de 7 410 813 € en 2009 à un montant de 4 758 891 € en 2018 soit une baisse de 36%.