Aller au menu Aller au contenu

Budget

Ce qu’il faut retenir du budget 2019

Pour l’adjoint en charge des Finances, « une ville qui n’investit pas est une ville qui se meurt ». Afin de répondre aux besoins des Achérois, au développement et à l’attractivité de la Ville, la commune poursuit le plan d’investissement pluriannuel lancé en 2018. Tour d’horizon des investissements 2018/2019.

Education et Petite-enfance

  • Aménagement d’une salle pédagogique dans l’école Wallon › 61 960 € (2018)
  • Entretien des bâtiments scolaires, crèches et centres de loisirs › 630 438 € (2018)
  • Lancement des études pour une nouvelle école élémentaire dans le quartier de la gare › 100 000 €
  • Entretien des bâtiments scolaires et des crèches › 236 000 €
  • Equipement des écoles en tablettes et tableaux numériques interactifs › 39 710 €

Sport, jeunesse et culture

  • Entretien des équipements sportifs et culturels + réfection des toitures › 583 976 € (2018)
  • Construction d’un skate park pour une livraison en 2019 › 702 038 €
  • Réfection des vestiaires du Gymnase Pierre-de-Coubertin › 100 000 €
  • Remise aux normes incendie du Sax › 50 000 €
  • Réfection de la toiture du gymnase Jean- Vilar › 145 000 €

Environnement et qualité de vie

  • Aménagements des jardins et parcs › 175 000 € (2018)
  • Etudes en vue de l’aménagement du “Parc de la Plaine d’Achères” › 50 000 €
  • Aménagement des jardins partagés de l’association ELLSA › 30 000 €
  • Travaux d’amélioration de l’éclairage et de l’assainissement › 82 500 €

Bâtiments et services

  • Construction d’une esplanade multifonctionnelle › 503 079 € (2018)
  • Aménagement (travaux d’accessibilité) de l’aile sud de la mairie › 251 15 € (2018)
  • Travaux de rénovation des bâtiments administratifs et de modernisation des équipements informatiques de la ville (TNI, tablette…) pour améliorer le service rendu aux Achérois › 390 274 € (2018)
  • Délégation de maîtrise d’ouvrage du nouveau CTM sur la ZAC de la Petite-Arche › 294 000 €

Sécurité

  • Lancement des études pour la 1ère phase des travaux de la vidéo protection › 14 700 € (2018)
  • Lancement de la vidéo protection : travaux de réseaux, voirie et installation de 13 caméras › 543 559€

Des dépenses de fonctionnement maîtrisées

Le budget 2019 permettra de contenir l’évolution des charges de fonctionnement pour compenser la baisse des recettes (disparition des recettes exceptionnelles de fortage, gel des dotations de l’État) et assainir les comptes publics de la Ville. Un engagement rendu possible grâce à une gestion rigoureuse, la réorganisation et mutualisation des services permettant de réaliser des économies d’échelle. Entre 2013 et 2019, les dépenses de fonctionnement ont diminué d’environ 16,5 % soit 5.6M€ (dû en partie aux transferts de compétences à la Communauté d’Agglomération Poissy Achères, Conflans puis à la communauté urbaine GPS&O) « Nous devons nous porter garants devant les Achérois d’un budget responsable et maîtrisé. En engageant ce processus de diminution des dépenses de fonctionnement, c’est à l’avenir que nous pensons. »

Taxes locales : 0 % d’augmentation en 2019 !

Pour la 3e année consécutive, la Ville a fait le choix de ne pas augmenter sa fiscalité. Les taux des 3 taxes fixés par la commune (taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti et taxe sur le foncier non bâti) resteront identiques. En revanche, comme chaque année, les bases d’impositions seront revalorisées par l’Etat au rythme de l’inflation. « Même si le contexte économique actuel devient de plus en plus contraignant pour les communes, il était important pour nous de limiter au maximum la pression fiscale afin de préserver le pouvoir d’achat des Achérois. »

Objectif : un budget à l’équilibre

28,79 mns € de dépenses de fonctionnement pour 27,73 mns € de recettes de fonctionnement réelles : ce déficit est comblé par le résultat antérieur qui est peu à peu “grignoté”. Seule une politique d’optimisation des dépenses de fonctionnement peut permettre une remise à l’équilibre et éviter l’alourdissement de notre dette.

Le désendettement se poursuit…

En 2019, la Ville n’aura pas recours à un nouvel emprunt. La stratégie repose sur la stabilisation de l’encours de la dette par habitant et sa diminution jusqu’à la fin du mandat. La maîtrise des dépenses et la renégociation de certains contrats ont permis de réduire le poids de la dette sans compromettre la capacité de la Ville à investir. Ainsi depuis 2013, la commune s’est désendettée de 1,5 mns € ! « Depuis 2014, de nombreux investissements ont été lancés. D’autres devront être réalisés dans les années à venir pour qu’Achères reste attractive au sein du territoire. Entre les deux, notre responsabilité est de se redonner une marge de manoeuvre financière ».

Des associations toujours soutenues par la Ville

Le budget 2019 prévoit le maintien des subventions versées au tissu associatif de la Ville, pour un montant total de 565 687 mns €. En 2019, le CLOCA et le Centre Culturel d’Achères (CCA) bénéficieront de subventions supplémentaires pour les accompagner dans la célébration de leurs 50 ans. Une subvention exceptionnelle de 20 000 € sera également attribuée au Centre de Santé pour permettre le maintien d’un médecin généraliste. « Les associations font partie intégrante de l’identité d’Achères. Elles rassemblent, dynamisent et fédèrent nos concitoyens. Les soutenir dans leur fonctionnement, c’est contribuer à faire battre le coeur de notre Ville ».

Comprendre le budget d’une ville

Le budget d’une ville se compose de deux parties distinctes : le fonctionnement (dépenses et recettes) et l’investissement (dépenses et recettes).

Les recettes de fonctionnement représentent les sommes payées par la population pour diverses prestations (restauration scolaire, centres de loisirs…), les impôts locaux, dotations et subventions diverses versées à la ville.

Les dépenses de fonctionnement englobent les salaires des agents, l’entretien des bâtiments communaux, les achats de matières premières et de fournitures, les prestations de services effectuées, les subventions versées aux associations et intérêts des emprunts.

L’investissement est lié aux projets de la ville à moyen ou long terme et regroupe :

Recettes : subventions perçues en lien avec les projets retenus (par exemple : des subventions relatives à la construction du terrain synthétique, de restaurants scolaires…).

Dépenses : acquisitions de mobilier, de matériel, d’informatique, de véhicules, de biens immobiliers, d’études et de travaux.

 

Documents liés

Info+

  • Chiffres clés

    • 28,79 mns d’euros pour les dépenses de fonctionnement réelles
    • 4,33 mns d’euros d’investissement (soit 8 mns depuis le lancement du plan pluriannuel en 2018)
    • 0 % d’augmentation des impôts locaux
    • 19,23 % le taux communal de la taxe d’habitation (inchangé)
    • 16,17 % le taux communal de la taxe foncière (inchangé)
    • 1046 € de dette par habitant (1167 € en 2013)
    • 1,99 mns de subventions aux associations et aux structures rattachées à la commune (CCAS, Sax, Caisse des écoles)