Aller au menu Aller au contenu

Communauté urbaine Seine & Oise

Pourquoi “Grand Paris Seine et Oise” ?

Bloc logo GPS&O QUADRI - copie-1Ce choix a été guidé par la nécessité de favoriser le rayonnement et le dynamisme d’un territoire porteur de projets structurants, à l’ouest de Paris. La notion de “Grand Paris” (avec toute la notoriété induite par “Paris” à l’échelle nationale et internationale) trouve donc un intérêt majeur. Quant au terme “Seine”, il renvoie naturellement à un élément identitaire fort. Enfin, le recours à l’Oise vise à faciliter le positionnement géographique du territoire (confluence). À noter également dans le choix de “Grand Paris Seine & Oise”, une dimension pragmatique, avec un acronyme à l’appropriation facilitée (GPSO).

Une communauté urbaine est un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) qui a pour obligation de réunir plus de 250 000 habitants. GPS&O est la communauté urbaine la plus peuplée de France avec 400 000 habitants.

Carte_CU_GPSO_-_communes

Le conseil communautaire

Composé d’élus municipaux des communes membres, le conseil communautaire comprend 129 sièges, un nombre fixé par la loi au regard de la taille démographique de la communauté urbaine. La répartition des sièges est, elle aussi, fonction de la taille des communes. Ainsi, Achères, 6ème ville la plus peuplée de la CU, dispose de 5 représentants (Poissy et Conflans en ont 9, Mantes-la-Jolie 11). La majorité des communes (58 villes concernées) a un siège.

Le conseil communautaire se réunit une fois par trimestre au minimum. Il peut déléguer certaines affaires au bureau communautaire composé d’un président, de quinze vice-présidents et de quatre conseillers délégués.

Les dates des conseils communautaires sont consultables sur le site GPS&O

Que gère la Communauté Urbaine ?

 

  • création et gestion des zones d’activité
  • développement économique
  • équipements, réseaux d’équipements ou établissements culturels, socioculturels, socio-éducatifs, sportifs, d’intérêt communautaire
  • promotion du tourisme
  • lycées et collèges : Région et Département gardent leurs prérogatives mais la CU peut demander à s’occuper du fonctionnement et de l’entretien des établissements
  • soutien et aides aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche
  • schéma de cohérence territoriale (SCOT) et schéma de secteur
  • documents d’urbanisme
  • plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI)
  • création et réalisation de zones d’aménagement concertées d’intérêt communautaire
  • organisation de la mobilité
  • création, aménagement et entretien de voirie
  • signalisation
  • stationnement
  • plan de déplacements urbains (PDU)
  • programme local de l’habitat (PLHi)
  • politique du logement
  • aides financières et actions en faveur du logement social
  • actions en faveur du logement des personnes défavorisées
  • lutte contre l’habitat dégradé (OPAH, RHI…)
  • gestion des aires d’accueil des gens du voyage
  • coordination des dispositifs contractuels de développement urbain, de développement local et d’insertion économique et sociale
  • coordination des dispositifs locaux de prévention de la délinquance
  • lutte contre la pollution, les nuisances sonores
  • élimination et valorisation des déchets ménagers
  • gestion des milieux aquatiques et préventions des inondations (GEMAPI)
  • soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie
  • collecte et traitement des déchets
  • eau et assainissement
  • réseaux de chaleur et de froid urbain
  • concession de la distribution publique de gaz et d’électricité
  • contribution à la transition énergétique
  • services d’incendie et de secours
  • contribution au SDIS 78
  • cimetières, crématoriums (la gestion reste aux communes).

Info+

  • Chiffres clés

    • Près de 500 km2 de superficie
    • 405 049 habitants
    • 73 communes (dont 10 communes de moins de 500 habitants, 28 de plus de 2 500 habitants, 29 sur la rive droite de la Seine, 44 sur la rive gauche)
    • Environ 55 km de Seine
    • 18 îles et 18 franchissements (ponts routiers et ferroviaires, passerelles, viaducs…)
    • 2 100 km de voirie
    • 9 gares Eole à terme.