Aller au menu Aller au contenu

Étang des Bauches : Interdiction d’accès au site

Étang des Bauches : Interdiction d’accès au site

UN ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DÉSORMAIS EN VIGUEUR

Par arrêté préfectoral, « l’accès au site de l’Étang des Bauches est strictement interdit au public jusqu’à nouvel ordre ». La circulation et le stationnement des véhicules sont également interdits. Toute infraction est passible de sanctions prévues au code pénal. Ces mesures sont destinées à garantir la sécurité du public, endiguer les comportements dangereux (baignade) et éviter les accidents.

POURQUOI EST-IL DANGEREUX DE SE RENDRE SUR LE SITE ?

L’absence de surveillance : la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans en France. Chez les 20 à 64 ans, les noyades sont parfois associées à de la consommation d’alcool mais elles sont surtout liées à l’épuisement (fatigue et chaleur) et dans une moindre mesure aux malaises et ce, à tout âge. Parallèlement à ces conduites, les cours d’eau et plan d’eau sont des lieux plus difficilement accessibles que les piscines en cas d’appel des secours ce qui explique la part importante des noyades fatales (10 morts à l’étang des Bauches).

L’hydrocution : l’étang des Bauches est une ancienne carrière très profonde, aussi l’eau y est froide et favorise le phénomène d’hydrocution. L’hydrocution est un choc thermique provoqué par le refroidissement brutal entre la température de l’eau et celle de votre peau. La perte brutale de connaissance saisit la personne qui tombe inconsciente et se noie.

L’emprisonnement dans les algues : des herbiers d’algues tapissent le fond de l’étang. Ces algues de grande taille se prennent dans les pieds des nageurs et accélèrent leur épuisement.

Les cyanobactéries : les Cyanobacteria, ou cyanobactéries, sont un embranchement de bactéries souvent appelées à tort « algues bleues ». Ces bactéries libèrent des endotoxines potentiellement dangereuses pour l’homme et les animaux. L’essentiel des cyanotoxines produites s’accumulent dans les cellules.Elles affectent principalement la peau et les muqueuses (dermatotoxines), le foie (hépatotoxines) et le système nerveux (neurotoxines, plus rares que les hépatotoxines). Le seuil de tolérance est souvent dépassé dans l’Etang des Bauches.

 

NE SURESTIMEZ PAS VOS CAPACITÉS NE VOUS BAIGNEZ PAS !

 

Documents liés